Les prothèses

 

Les différents types de prothèses : couronne, inlay, bridge, prothèse amovible…

Les prothèses dentaires servent à remplacer soit une partie de dent, soit une ou plusieurs dents. Comment sont réalisées les prothèses dentaires ? Quel type de prothèse dentaire choisir ?

L’empreinte dentaire
L’empreinte est la phase préalable à la réalisation de la prothèse dentaire qui sera fabriquée sur mesure par le prothésiste EN FRANCE selon les prescriptions du chirurgien-dentiste. Dans certains cas, plusieurs empreintes sont nécessaires. Entre-temps, vous bénéficiez d’une prothèse provisoire afin de protéger la dent et de garder le sourire avant la pose de la prothèse définitive.

Suivant votre situation, différents types de prothèses dentaires peuvent être envisagés :

Les prothèses dentaires fixées aux dents

Une dent abîmée peut être reconstruite avec des prothèses dentaires fixes.

Il existe plusieurs types de prothèses fixes utilisés selon les besoins :

  • Une couronne dentaire remplace la totalitéde la dent, elle peut être réalisée avec des matériaux différents , en métal (chrome cobalt , or ), ou en céramique en fonction des indications , de l ‘esthétique et du coût,
  • Un inlay remplace une petite partie de la dent ( à la place d un composite dentaire ou résine dentaire ), réalisé en céramique , il pérennise l obturation.
  • Un onlay, une couronne dentaire partielle.
  • Les facettes ne recouvrent qu’une partie de la dent , souvent les dents antérieures pour pallier en général à des problèmes esthétiques , dues à des problèmes de forme de la dent ( dent naine ) , ou de couleurs , ( dyschromie sévères dues à la prise de certains médicaments dans l enfance).
  • Le bridge : lorsqu’il manque une ou plusieurs dents, elles peuvent être remplacées par un bridge (ou pont dentaire)qui sera fixé aux dents voisines par des couronnes.

Les inlays et les onlays : une alternative au plombage
Les inlays et les onlays sont des alternatives aux plombages dentaires ou aux résines de volume important. Il s’agit d’une technique moderne d’obturation qui permet parfois d’éviter une prothèse dentaire beaucoup plus mutilante pour la dent.

La résistance mécanique des inlays et des onlays est bien meilleure que celle des plombages dentaires et des résines réalisés directement au Cabinet par les techniques classiques. Par ailleurs, les inlays et les onlays permettent d’obtenir un joint de meilleure qualité qu’avec une obturation classique. On augmente ainsi la fiabilité du point de contact avec les dents adjacentes, ce qui permet de réduire le risque de reprise de carie et les problèmes d’inflammation gingivale. Dans le cas de caries de volume important, la réalisation d’un inlay ou d’un onlay permet souvent d’éviter de réaliser une couronne qui entraînerait un délabrement plus important de votre dent.

Les prothèses dentaires amovibles

Les prothèses partielles toutes en résine
Elles peuvent être partielles ou totales en fonction du nombre de dents à remplacer , elles prennent appui sur la gencive et sont maintenues (pour les partielles ) par des crochets sur les dents restantes ( souvent inesthétiques), ; elles ont l’avantage d’être réalisées rapidement , et sont d’ un moindre coût. Elles peuvent être évolutives, mais elles sont instables , et certaines personnes ne s’y adaptent pas ;

De nos jours , grâce aux implants et à des attachements qui sont fixés dessus , on peut améliorer leur tenue en bouche.

Les prothèses à châssis métallique (ou stellite)
Ce sont des appareils plus élaborés, qui permettent de mieux préserver la gencive et les dents restantes. En général, deux empreintes successives sont nécessaires, à l’issue desquelles le prothésiste réalise une armature métallique. Elle s’apparente à un squelette qui sert d’échafaudage pour le soutien de la résine rose et des dents artificielles. Grâce au châssis métallique, ces prothèses peuvent s’appuyer non seulement sur la gencive mais aussi sur les dents, ce qui répartit mieux les forces. Les dents naturelles restantes, en contact avec les crochets, peuvent être légèrement taillées pour stabiliser l’appareil, voire couronnées si elles sont fragiles.

Nos conseils

Les prothèses dentaires sont soumises à une usure importante. En outre, au fur et à mesure des années, la morphologie de votre mâchoire va changer, la gencive et l’os vont se modifier. C’est pourquoi il est recommandé de faire régulièrement vérifier ces prothèses.

Pour un confort optimal, il est de temps en temps nécessaire de « rebaser » la prothèse, c’est-à-dire de la réadapter, et même parfois de la refaire.

Si vous portez une prothèse amovible partielle pour la première fois, il vous faudra éventuellement un peu de temps pour vous y habituer. Nous sommes là pour vous conseiller et pour faire les réglages destinés à améliorer votre confort.

Usure des clips d’attachements : si vous portez une prothèse amovible partielle avec attachements, sachez que certains éléments peuvent s’user avec le temps. Ils seront alors remplacés .

 

Les prothèses dentaires sur implants
Il existe deux types de prothèses sur implant :

  • Les prothèses dentaires fixes sur implants : ce sont des couronnes dentaires ou des bridges directement vissés ou scellés sur les implants dentaires.
  • Les prothèses dentaires amovibles sur implants : ce sont des prothèses dentaires amovibles partielles ou complètes, stabilisées par des implants dentaires au moyen de systèmes d’attaches qui ressemblent souvent à de petits boutons-pression.
  • Les implants dentaires remplacent progressivement les bridges
  • Avec l’avènement des prothèses dentaires sur implants, le nombre de bridges effectué tend à diminuer. En effet, lorsqu’un bridge est réalisé, les dents qui le supportent doivent être préparées et doivent ensuite supporter la charge des dents remplacées. Avec les implants, on ne touche pas les dents voisines intactes et les forces de mastication sont prises en charge par les implants.

    Nos conseils

    Les bridges doivent être contrôlés très régulièrement pour dépister un éventuel début de carie au niveau des ancrages et aussi pour détecter une possible souffrance des dents supports due à l’augmentation des forces à leur niveau.

Les inlay-cores
Un inlay-core est un dispositif prothétique qui permet de reconstruire la partie visible de la dent et qui servira de support pour la mise en place d’une couronne.

Dans le cas de dents très abîmées (carie importante, fracture) il est parfois impossible de poser une couronne sur le fragment de dent qui subsiste.Pour consolider la dent, un inlay-core est alors réalisé. C’est une pièce métallique ancrée dans la ou les racines de la dent, et dont la partie supérieure servira de support à la future couronne.De ce fait l’inlay-core est aussi appelé « faux-moignon ».La décision de faire appel à un inlay-core ne sera prise qu’après un examen clinique (position de la dent, état parodontal…) et un examen radiologique.L’inlay-core est indiqué chaque fois que toute autre restauration classique s’avère insuffisante, soit en terme de résistance mécanique soit en terme de surface d’appui :

  • Renforcement ou reconstitution d’une dent à couronner
  • Traitement d’une dent servant de pilier à un bridge (nécessité d’un ancrage fort)
  • Mauvaise occlusion (contact entre les deux mâchoires) et pression mal répartie
  • Malpositions dentaires
  • La pose d’un inlay-core nécessite la dévitalisation préalable de la dent.
  • Un traitement approprié élimine la pulpe dentaire restante et prépare les canaux à recevoir le pivot de l’inlay-core.
  • Une fois l’inlay-core posé, une empreinte de l’ensemble est prise permettant la confection sur mesure de la couronne par le prothésiste. Elle est ensuite scellée comme si elle était placée sur une dent avec une reconstitution « simple ».
  • En plus d’une forte résistance à la pression masticatoire, l’inlay-core permet d’obtenir une bonne étanchéité au niveau de l’obturation des canaux. Par ailleurs il assure une solide jonction entre la racine et la couronne.
  • Comme tout matériau placé dans la bouche, l’inlay-core peut être réalisé en métal précieux.
    L’alliage nickel-chrome est proscrit afin d’éviter les problèmes de corrosion et d’allergie. Si nécessaire il peut être fait en céramique (zirconium) .

Nos conseils

  • Certaines contre-indications peuvent exister (anatomie particulière des racines). D’autres solutions vous seront proposées.
  • Si nécessaire ultérieurement, la couronne qui a été posée pourra être remplacée sans altérer la structure de l’inlay-core

La couronne tout céramique

La couronne tout céramique comporte un noyau à base d’alumine ou de zircone*. Elle est conçue sans armature métallique et est recouverte d’une céramique esthétique de la même couleur que celle de la dent.

  • La zircone est un matériau capable de résister à l’usure et au temps et sa transparence s’apparente à celle de la dent naturelle.
  • Spécificités :
  • Très grande biocompatibilité : pas d’allergie liée au métal, pas d’interaction avec d’autres matériaux de restauration
  • Résistance et stabilité dans le long terme
  • Qualités mécaniques importantes ce qui permet la réalisation de couronnes unitaires mais également de bridges de petites étendues
  • Aucune transition visible au niveau du rebord de la gencive (pas de liséré grisâtre apparaissant à sa base)
  • Sa conception et sa fabrication font appel à des procédés très évolués utilisant la CFAO (Conception et Fabrication Assistée par Ordinateur).
    Le moulage de vos empreintes est scanné pour être transformé en données numériques. Ces données sont ensuite envoyées à un logiciel de CAO permettant de visualiser vos empreintes en 3D et de concevoir le noyau de la future couronne.
    Ces éléments sont ensuite traités par une machine-outil qui fraise un bloc de céramique pour la réalisation de la chape de la couronne.Enfin, le prothésiste dentaire recouvre cette base d’une céramique cosmétique afin de réaliser une dent ayant la forme et la teinte de vos dents naturelles.* La ZIRCONE : carte d’identité
    La zircone est le nom commun de l’oxyde de zirconium C’est un biomatériau utilisé, entre autres, pour remplacer le métal dans la réalisation des infrastructures des couronnes céramiques. La zircone s’est imposée comme matériau d’avenir dans les restaurations « tout céramique ».
Nos conseils

  • Les couronnes en zircone sont donc fortement recommandées au niveau des dents antérieures (dents de devant) et sont particulièrement appropriées dans le cas où les couronnes se trouvent juste à côté des dents naturelles.